COVID-19 et changements entre le bulbe

Ceci incident puis de paire ans et chope que le COVID-19 a été diagnostiqué contre la dédicace coup entre à nous état. Des exercices de maniéré confirment à présent ce que les patients rapportent depuis beaucoup : que le syndrome COVID-19 à large aboutissement existe. Malgré, il n’y a continuellement pas d’harmonie sur une clef explicite de celui-là.

La note à large aboutissement des symptômes du COVID-19 maintenue par le Center for Disease Control (CDC) contient une divergence de symptômes, de la apathique et des problèmes cognitifs aux crimes musculaires et aux tumulte gastro-intestinaux, ce qui rend anguleuse l’formation d’une clef spontanée. Contre les problèmes de clef, les patients post-COVID-19 ont soif d’adjoint, et puis les gens en savons sur ce syndrome, plus les prophylaxie peuvent nature prodigués.

Avènement : Tadamichi / Shutterstock

Résultats des exercices de neuroimagerie

La dernière agence publiée en ventôse 2022 est méchamment importante et personnel entre la maniéré sur le COVID-19. Les chercheurs peuvent objecter l’imagerie spirituelle des participants à l’agence précocement et alors COVID-19.

Des chercheurs en Angleterre ont régi des exercices sur le emballage mandarin (IRM) des participants précocement la épiphytie de COVID-19 entre le emballage d’une étrange agence de maniéré (agence mince de la multitude).

Comme la épiphytie de COVID-19, nous participants ont été testés positifs contre le COVID-19, et d’contradictoires non. Les chercheurs ont détaillé l’IRM sur les paire origines. Il y avait 401 individus testées positives contre COVID-19 (uniquement 4% ont été hospitalisées) et 394 témoins revers des résultats de modèle COVID-19 négatifs. Malgré, nous témoins ont précis une fluxion de poitrine compris les examens IRM.

Les résultats des individus testées positives au COVID ont montré une allégement du fascicule constant du bulbe et des changements (une allégement de l’hauteur de la canton grise) entre une lieu du corticale préfrontal importante contre la conquête de détermination cognitive et le gyrus parahippocampique, qui abuse un service suffisant service entre le transcodage et la état de réorientation. Il y avait autant des lésions tissulaires entre le corticale olfactif, qui est suffisant contre le continuité et la audition des odeurs. Ces changements n’ont pas été observés dans les participants qui avaient une fluxion de poitrine compris les scans.

Nagt et al (2021) ont passé en ticket 27 exercices de neuroimagerie de patients atteints de COVID-19 intéressé et divertissant. Des changements cérébraux entre les structures olfactives (filière olfactif) et le aile calleux (un modification compris les hémisphères honnête et rustaud du bulbe) ont été observés entre 48 % des cas. Il y a autant eu des changements entre les structures des lobes limbiques et frontaux qui font autant alinéa du filière d’odeurs.

Résultats des exercices cognitives

Les mêmes chercheurs en Angleterre (Douaud et al., 2022) ont fini contradictoires tests cognitifs sur des participants testés positifs et négatifs contre COVID-19. Les résultats ont montré une adresse mineur et des réponses puis poux dans les individus du tend spectateur qui n’ont pas été testées positives contre COVID-19.

Une agence hollandaise (Heesakkers et al. 2022) a assimilé 452 patients, âgés de 16 ans ou puis, qui sont sortis des unités de prophylaxie intensifs de 11 hospices. Le villégiature médian en composition de prophylaxie intensifs incarnait de 18 jours. Dans lequel le emballage du ininterrompu d’un an, les patients ont récépissé un information d’faillite cognitif. 16,2% des patients ont recommandé des symptômes cognitifs (faillite cognitif domestique à provende, écarté, pas puis de récapitulations)) et 26% avaient des symptômes psychiatriques (désarroi, ravin, SSPT).

Les participants à l’agence à Wuhan, en Vieilleries, réalisaient âgés de 60 ans et puis et réalisaient sortis de triade hospices COVID-19 (Liu et al., 2022). Les chercheurs ont embrigadé 3 233 survivants du COVID-19 contre un ininterrompu six mensualité alors à elles accrochage.

Du rassemblement originel, ils ont assimilé 1 438 sujets et 438 témoins contre 12 mensualité de ininterrompu. Les changements cognitifs ont été évalués à l’adjoint du information de l’espion sur la dégât cognitive dans les individus âgées et de l’entrevue téléphonique Cognitive Status-40.

Un ininterrompu de 12 mensualité des survivants du COVID-19 a montré des déficits cognitifs à large aboutissement (tumulte de la état et de l’circonspection) dans 15 % des survivants, 9,1 % des survivants avaient une déficience cognitive imprévoyante (MCI) et 3,3 % souffraient de aliénation. Les chercheurs ont entendu que le COVID-19, en exclusif le COVID-19 intéressé, peut nature partisan à une déficience cognitive à large aboutissement et à un imprudent déployé de aliénation.

En esquisse: La maniéré indique que même le COVID-19 divertissant provoque des changements entre le bulbe et peut allumer des déficits cognitifs, il est lors formellement amélioré de affaisser intégrité ce qu’il faut contre ne pas dévaler affairé. Malgré, si vous-même avez eu le COVID-19 et que vous-même avez des déficiences cognitives, il peut nature avantageux de rencontrer le cabinet de neuropsychologie de votre monastère et de matérialiser une approximation neuropsychologique.

Ceci montrera si vous-même avez des déficiences cognitives (état, circonspection/méditation, continuité de l’écho, etc.), à elles honneur (handicaps légers, modérés et pourpre) et quoi réformer et/ou conserver les performances cognitives.

Restez en assurance et en chanceuse constitution, intégrité le monde.

Leave a Comment