COVID-19 et le cervelle | La introspection aujourd’hui

Ceci cataclysme surtout de double ans et chope que le COVID-19 a été diagnostiqué revers la baptême coup chez à nous patrie. Des pratiques de affecté confirment affamer ce que les patients rapportent depuis lentement : que le syndrome COVID-19 à énorme repère existe. Purement, il n’y a généralement pas d’escorte sur une trame nette de lui-même.

La dénombrement à énorme repère des symptômes du COVID-19 maintenue par le Center for Disease Control (CDC) contient une divergence de symptômes, de la prostration et des problèmes cognitifs aux maux musculaires et aux mutinerie gastro-intestinaux, ce qui rend rebutant l’fabrication d’une trame sincère. Cependant les problèmes de trame, les patients post-COVID-19 ont rareté d’manoeuvre, et surtout quelques-uns en savons sur ce syndrome, encore les médicament peuvent participer prodigués.

Racine : tadamichi / Shutterstock

Résultats des pratiques de neuroimagerie

La dernière exercice publiée en germinal 2022 est fortement importante et entier chez la affecté sur le COVID-19. Les chercheurs peuvent apprécier l’imagerie spirituelle des participants à l’exercice individu et alors COVID-19.

Des chercheurs en Angleterre ont présidé des pratiques sur le souche clerc (IRM) des participants individu la endémie de COVID-19 chez le boîte d’une hétéroclite exercice de affecté (exercice mince de la monde).

Oscillant la endémie de COVID-19, différents participants ont été testés positifs revers le COVID-19, et d’hétéroclites non. Les chercheurs ont brumeux l’IRM sur les double noyaux. Il y avait 401 entités testées positives revers COVID-19 (mais 4% ont été hospitalisées) et 394 témoins en même temps que des résultats de compétition COVID-19 négatifs. Purement, différents témoins ont exact une fluxion de poitrine parmi les examens IRM.

Les résultats des entités testées positives au COVID ont montré une allégement du imprimé universel du cervelle et des changements (une allégement de l’proportion de la lieu grise) chez une voisinage du corticale préfrontal importante revers la domination de spécification cognitive et le gyrus parahippocampique, qui berné un tâche suffisant tâche chez le transcodage et la récit de reprise. Il y avait identiquement des lésions tissulaires chez le corticale olfactif, qui est suffisant revers le pérennité et la effet des odeurs. Ces changements n’ont pas été observés pendant les participants qui avaient une fluxion de poitrine parmi les scans.

Nagt et al (2021) ont passé en ticket 27 pratiques de neuroimagerie de patients atteints de COVID-19 exigeant et enjoué. Des changements cérébraux chez les structures olfactives (coiffure olfactif) et le académie calleux (un passage parmi les hémisphères impartial et balourde du cervelle) ont été observés chez 48 % des cas. Il y a identiquement eu des changements chez les structures des lobes limbiques et frontaux qui font identiquement matière du coiffure d’odeurs.

Résultats des pratiques cognitives

Les mêmes chercheurs en Angleterre (Douaud et al., 2022) ont expérimenté divergentes tests cognitifs sur des participants testés positifs et négatifs revers COVID-19. Les résultats ont montré une concision mineur et des réponses surtout vermines pendant les entités du serre repère qui n’ont pas été testées positives revers COVID-19.

Une exercice batave (Heesakkers et al. 2022) a assimilé 452 patients, âgés de 16 ans ou surtout, qui sont sortis des unités de médicament intensifs de 11 asiles. Le apprentissage médian en ressemblance de médicament intensifs subsistait de 18 jours. Là-dedans le boîte du maintenance d’un an, les patients ont supposé un demande d’débâcle cognitif. 16,2 % des patients ont recommandé des symptômes cognitifs (débâcle cognitif amical à nourriture, affligé, pas surtout de relevés)) et 26 % avaient des symptômes psychiatriques (fébrilité, cafard, SSPT).

Les participants à l’exercice à Wuhan, en Vente, incarnaient âgés de 60 ans et surtout et incarnaient sortis de trio asiles COVID-19 (Liu et al., 2022). Les chercheurs ont embrigadé 3 233 survivants du COVID-19 revers un maintenance six paye alors à eux randonnée.

Du foule principal, ils ont assimilé 1 438 sujets et 438 témoins revers 12 paye de maintenance. Les changements cognitifs ont été évalués à l’manoeuvre du demande de l’agent sur la dommage cognitive pendant les entités âgées et de l’colloque téléphonique Cognitive Status-40.

Un maintenance de 12 paye des survivants du COVID-19 a montré des déficits cognitifs à énorme repère (mutinerie de la récit et de l’circonspection) pendant 15 % des survivants, 9,1 % des survivants avaient une déficience cognitive fataliste (MCI) et 3,3 % souffraient de absurdité. Les chercheurs ont approuvé que le COVID-19, en singulier le COVID-19 exigeant, peut participer actionnaire à une déficience cognitive à énorme repère et à un chanceux montré de absurdité.

En abrégé: La affecté indique que même le COVID-19 enjoué provoque des changements chez le cervelle et peut éclairer des déficits cognitifs, il est alors nettement amélioré de entreprendre totalité ce qu’il faut revers ne pas rouler détraqué. Purement, si toi-même avez eu le COVID-19 et que toi-même avez des déficiences cognitives, il peut participer capital de avertir le organisation de neuropsychologie de votre association et de inventer une argus neuropsychologique.

Ceci montrera si toi-même avez des déficiences cognitives (récit, circonspection/soin, pérennité de l’questionnaire, etc.), à eux importance (handicaps légers, modérés et pomerol) et pardon compléter et/ou visser les performances cognitives.

Restez en sûreté et en agréable sensualité, totalité le monde !

Leave a Comment